top of page
Rechercher
  • as6093

Les rennes de Noël ne sont pas des marchandises !

Les rennes de Noël ne sont pas des marchandises !

Les chevaux non plus ! Nous avons reçu une demande inhabituelle d'une dame passionnée dans une situation très critique...


Son cheval était en route vers l'Allemagne pour une compétition. Mais sur le trajet entre son pays d'origine et l'Allemagne, son cheval s'est effondré et a été transporté en Belgique pour y être opéré. La situation était extrêmement triste. Il est mort au cours de l'opération. Le vétérinaire a établi un certificat de décès, comme il se doit. Mais comme le cheval était d'origine étrangère et que, malheureusement, les douanes considèrent les animaux comme des "marchandises", la cliente a rencontré des problèmes dans son pays d'origine.


En fait, son cheval devait résider temporairement en Allemagne, juste pour une compétition... Pas de façon permanente ! Elle ne devait donc pas le déclarer pour l'"exportation". Les autorités douanières ont des problèmes avec notre cliente. Comme si la mort ne suffisait pas ! La douane ne pouvait pas reconnaître la mort du cheval sans un "papier officiel" apostillé, s'il vous plaît.


Dans le cas contraire, le client s'exposait à de lourdes amendes fiscales. Nous avons dû obtenir le document "original" certifiant le décès du cheval, et ils nous ont répondu : "Nous ne pouvons légaliser que des documents délivrés, signés, scellés et datés par un professionnel de santé.

La profession de vétérinaire ne fait pas partie des professions de santé réglementées. Nous ne pouvons pas légaliser ce document.


Et c'est là que le tour surréaliste commence :

1 - Le SPF Affaires étrangères renvoie au SPF Santé

2 - Le SPF Santé se déclare incompétent pour les animaux et renvoie au Service de protection des animaux

3 - Ce dernier a été dirigé vers le bureau régional de l'AFSCA.

4 - L'AFSCA Bruxelles renvoie d'abord vers Anvers, puis vers le SPF Affaires étrangères.


Finalement, grâce à toute notre équipe, nous avons pu démêler cet atroce nœud ! Et notre cliente a pu faire le deuil de son cheval en toute sérénité... Il faut continuer sur la voie de la protection des animaux.

Nous sommes sûrs que le Père Noël serait très malheureux de savoir que ses rennes sont "JUSTE" de la marchandise !


Nous vous souhaitons de merveilleuses fêtes de fin d'année, et qu'elles soient douces pour vous et vos proches, ainsi que pour nos fidèles animaux de compagnie !

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page